Maniema : le ministre provincial en charge de la communication et médias départage la radio kindu fréquence modulée et le CSAC

Maniema : le ministre provincial en charge de la communication et médias départage la radio kindu fréquence modulée et le CSAC

C’est à l’issue d’une rencontre convoquée dans son cabinet du travail réunissant ce mercredi 18 août 2021 le directeur de la radio Kfm, le coordonnateur du conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication et le coordonnateur de tradipraticiens que le ministre provincial en charge de la communication et des médias sur instruction du gouverneur ai AFANI IDRISSA MANGALA a tranché sur le dossier de la mesure conservatoire prise par le CSAC suspendant la Kfm pour une durée de 20 jours.

Cette suspension avait provoqué beaucoup des polémiques sur la sphère médiatique du Maniema.

Selon SAMBA MWANA SAMBA Cyprien, la mauvaise interprétation des lois était à la base de cette guéguerre entre l’autorité de régulation et ce média le plus aimé par une grande majorité de la population de kindu.
Le CSAC a justifié sa décision par la récidive de la Kfm celle d’organiser d’une manière répétitive les émissions des tradipraticiens en dépit des plusieurs reproches et mises en garde lui adresser.
Au finish, les parties concernées se sont mises d’accord et ont arrêté plusieurs recommandations pour que ces genres d’histoires ne reviennent plus.
Parmi les recommandations faites, on note :

  1. A la radio Kfm: de n’est diffusée que les émissions, spots et communiqués censurés par l’autorité de régulation, donc le CSAC.
  2. Aux tradi-praticiens : d’amener les contenus de leurs produits à diffuser à leur coordination qui à son tour l’amènera au CSAC pour la conformité avant la diffusion aux médias.
  3. Au CSAC: de travailler en étroite collaboration avec la coordination des tradipraticien et les médias pour éviter le dérapage.

Le patron de la presse au Maniema crois au respect strict de toutes les mesures prises par toutes les parties concernées dans ce domaine.

John Kayumba

John Kayumba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *